TNTB présente
DATABIT.ME

[ ENGLISH ]   

La 5ème Edition du Festival DATABIT.me aura lieu du 30 Octobre 2015 au 8 novembre 2015. Construit autour d'une résidence artistique et technologique, l'évènement sera l'occasion d'assister à des performances scéniques à la fois artistiques et numériques, de participer à des ateliers tous publics et de découvrir des prototypes créés in situ. Cette année, le festival développe le thème du Livre Numérique.

 

DATABIT.ME #5

 
Qu'en est-il de la temporalité ? Le livre est un objet qui traverse les siècles mais est-ce que les outils électroniques tiendront aussi longtemps ? En tout cas, on pressent bien que la technologie ouvre de nouvelles fonctionnalités et de nouvelles possibilités pour le livre. La liseuse n'étant qu'un objet transitoire.

Dans un esprit open source, on va tenter de créer un livre numérique dans une boîte de cigare à partir d'un Raspberry Pi et d'un écran tactile multi touche. On veut fabriquer un outil libre qui puisse répondre à un certain nombre d'usages et explorer ce que peut être un livre à l'époque des technologies.

Nous avons choisi d'inviter différentes personnes pour leurs compétences mais aussi parce qu'ils ont des approches qui peuvent ouvrir la notion de livre sur de nouveaux espaces/usages/communauté.

Orange zebre, développeur en python, rompu à la conception d'interface multitouche. Il a déjà deux expériences de livre numérique à son actif.

Morusque, esprit frappeur. Nous imaginons le faire travailler sur les marges pour des prises de notes. Ou sur le générateur de texte qu'il développe déjà.

Aude François, vidéaste berlinoise. Elle travaille à partir d'archives photos anthropométriques qu'elle a "sauvé". Elle redonne vie à des personnages à travers des fictions sous forme de performance. Ce qui nous intéresse c'est sa capacité à inventer une continuité à des médias oubliés. Elle produira certainement des contenus pour notre prototype de livre.
 
Le livre numérique n'est-il pas aussi une manière de recycler des images, des textes ?

Miyo Van Stenis, arrive du Venezuela. Elle développe une imagerie mettant en scène l'écran. Elle travaille sur les feedback. Elle sera garante d'une certaine image contemporaine pour notre interface. Elle fera aussi du VJ-ing.
 
Le livre numérique ne peut-il pas s'animer autour de boucles ? Jouer à réinsuffler des informations ?

Bololipsum, programmation, interactivité, hack. Il vient du hacker space de Montpellier. Nous expérimenterons avec lui.

Julien Goret, il a une idée pour développer un prototype. Ce sera certainement une proposition alternative au projet principal.

Axel Debeul, un fidèle de DATABIT.ME, viendra avec The Choolers. C'est un projet avec des handicapés mentaux qui font de la musique, grâce à des interfaces leurs permettant de composer et de jouer.
 
Comment des publics différents peuvent-ils se servir du livre numérique ?


Uto collecte des histoires, des informations avec les publics. Il raconte une sorte de citoyenneté poétique. Nous l'imaginons produire des objets sonores et textuels pour le livre, mais peut-être fera t-il autre chose ?

Maya Malou Lyse, développe le concept de Girlification. Elle s'interroge sur la représentation de la femme dans les réseaux. Elle détourne des espaces de chat afin de développer d'autres narrations. Elle arrive de la Royal School Art de Copenhague.

Daniel Martin-Borret,  depuis quelques mois, il fredonne des boucles verbales un peu difficiles à fabriquer, mais c'est marrant à faire et en plus son projet s'appelle MOI, comme Musique Opiniâtre Inopinées.

Laurent Carlier, mix vidéo en temps réel : cette nouvelle forme de cinéma a t-elle sa place dans un livre numérique ? Il organise Vision-R à Paris.

Erik M, compositeur. Il repousse les limites de la musique par ses créations sonores. Son avis sera précieux pour notre prototype.

Comment un livre numérique peut accueillir des formes sonores et visuelles contemporaines ?


Le livre est un élément de diffusion de la recherche c'est pourquoi nous avons voulu inviter Alexis Malbert. Il développe une recherche sur les objets sonores à travers Discuts, revue web et papier consacré à l'univers du son.

Dans un registre plus léger nous ferons un peu la fête, il y aura pour nous aider dans cette entreprise : Dj Orgasmic (TTC/Sound Pellegrino), Schlaasss duo percutant,  et Jankenpopp sera certainement là incognito).

Et comme DATABIT.ME essaie toujours de trouver des objets étranges et inspirants nous invitons le collectif Télémir, mélange de scientifiques/artistes oeuvrant sur les interfaces cerveau-machine.

Zinc- Réso-nance, connexion marseillaise avec laquelle nous allons organiser la soirée de lancement à Marseille. On fera certainement un placard. Ils feront de la musique avec nous et aussi plein d'autres choses ! Grace à eux on profitera du groupe italien Polosid. On est un peu à la bourre mais ça va le faire !